Hellboy

  • Année de sortie : 2019
  • Durée : 121 min
  • Réalisateur : Neil Marshall
  • Acteurs principaux: David Harbour, Milla Jojovich, Ian McShane
  • Pays d’origine: USA, Royaumes-Unis, Canada, Bulgarie, Portugal, France

De quoi ça parle?

Hellboy doit tataner une vilaine sorcière pour empêcher la fin du monde.

Et alors, t’as aimé?

Une BD d’enfer

Le film Hellboy est une adaptation du comics de Mike Mignola créé en 1994. La série a été publiée chez Dark Horse surtout connu à l’époque pour son exploitation de la licence Star Wars. Mignola avait initialement proposé le projet à DC qui bien qu’intéressé par le personnage, n’aimait pas trop qu’on y associe l’Enfer. Un peu gênant pour un gars nommé Hellboy. En France, Hellboy est publié chez Delcourt. Tout a commencé par une mini-série en 4 épisodes, les Germes de la Destruction. Dès ces 4 premiers épisodes, tout ce qui fera le charme et l’originalité du personnage et de son univers sont déjà posés. L’histoire mélange occultisme, nazis, Raspoutine et créatures démoniaques. L’ensemble est un subtile équilibre entre pulp, humour et horreur magnifié par le trait épuré et stylisé de Mignola et les couleurs de Dave Stewart. Car si je suis un fan inconditionnel de Mignola, je suis aussi épaté par le travail de Dave Stewart qui avec une colorisation sans grand effets de textures ou de dégradé arrive à poser l’atmosphère et confère toute sa magie à cet univers. C’est d’ailleurs grâce à Dave Stewart que la série gardera sa cohérence graphique quand Mignola passera plus tard la main à d’autres artistes talentueux.

Par la suite, la série alternera entre épisodes solos qui explorent les mythes et légendes des 4 coins du monde et récits plus longs qui feront évoluer Hellboy et son univers. Mais après quelques temps, il apparaît que l’univers créé par Mignola est si riche que la série principale ne suffit plus. Des séries annexes voient alors le jour telles que le B.P.R.D. qui s’intéresse au quotidien des collègues de Hellboy. Pour le B.P.R.D., Mignola passerra les rênes au scénariste Arcudi pendant plus d’une centaine d’épisodes. La série B.P.R.D donne dans le grand spectacle et permet au reste des personnages de se développer. Hellboy et B.P.R.D. ont ainsi deux tons totalement différents mais complémentaires.

Mais je vous parlerai peut-être des autres séries de ce que l’on appelle le Hellboyverse un autre jour. Revenons-en à nos boucs démoniaques. Hellboy est une BD fascinante. Elle nous raconte cette histoire de fils de démon castagneur qui se bat contre des gorilles cyborgs mais qui, en parallèle est destiné à déclencher la fin du monde et régner sur les enfers. Au fil de son histoire, Hellboy deviendra plus solitaire, sans cesse à chercher à repousser son destin. C’est un héros unique.

Et le film me direz vous? Il est complètement loupé donc j’ai préféré vous parler de mon amour pour la BD plutôt que de déverser ma bile.

2 réflexions sur “Hellboy

    • 25 mai 2020 à 13 h 30 min
      Permalien

      Je trouvais dommage de parler pour la première fois de ma BD préférée en crachant ma bile sur son adaptation.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze − 7 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.