Oxygène

  • Année de sortie : 2021
  • Durée : 101 min
  • Réalisateur: Alexandre Aja
  • Acteurs principaux: Mélanie Laurent, Mathieu Amalric, Malik Zidi
  • Pays d’origine: France, USA

De quoi ça parle?

Une femme se réveille dans un caisson cryogénique sans mémoire et pas beaucoup plus d’oxygène. Elle va devoir lutter avec une IA pour tenter de sortir de là.

Et alors, t’as aimé?

Confinement over 9000

Le nouvel Alexandre Aja sort donc directement sur Netflix cette année. Après le sympathique Crawl et ses gros crocodiles, le réalisateur nous convie à un huis-clos anxiogène. Le film va-t-il au-delà de son concept et arrive-t-il à tenir son spectateur en haleine?

Avec le retour à la vie du personnage de Mélanie Laurent filmée comme un insecte sortant de sa chrysalide, Aja met de suite son spectateur dans l’ambiance et montre une nouvelle fois qu’il sait produire de belles images. Cette séquence baignée dans une lumière rouge flirte avec les codes de l’horreur et donne un aspect organique à cette renaissance. Par la suite, on sera baigné plutôt dans des teintes froides et bleutées, lumière plutôt classique pour la SF et qui permet de renvoyer à la froideur de la technologie et de l’univers médical. 90% du film se passant enfermé avec Mélanie Laurent, le processus pourrait s’avérer rapidement ennuyeux, mais le réalisateur réussit à avoir une réalisation et un découpage énergique et parsème son intrigue de suffisamment de petites surprises et pics de tension pour que je n’ai pas ressenti la moindre longueur ou perte d’attention. La preuve, je ne me rappelle pas avoir consulté mon smartphone pendant le visionnage. Si Aja réussit son pari, c’est également grâce à Mélanie Laurent impeccable et Mathieu Almaric qui donne sa voix calme et posée à l’IA qui reste aimable et stoïque tout au long du film. Un contraste totalement agaçant et angoissant par rapport aux crises de panique de l’héroïne.

En ce qui concerne l’intrigue, les gros twists qui parsèment le film sont plutôt attendus si on a un peu de connaissance en SF. Il n’y a là rien d’original. Par contre, ce que j’ai beaucoup aimé, c’est la manière dont le film essaie de te mener en bateau avec de prétendues incohérences. On est tellement habitué à des films bourrés de trous et d’âneries que j’ai fréquemment pensé relever un truc qui ne collait pas alors qu’en fait c’était juste qu’il me manquait des informations. Je trouve ça vraiment malin. Attention, ne chassant pas spécialement les incohérences, je ne vous garantis pas que le film en est totalement dépourvu.

Comme bien souvent avec Alexandre Aja, j’ai passé un très bon moment. Le film arrive à bien retranscrire la sensation d’isolement et de panique. Il n’entrera pas au panthéon du cinéma, mais les films de SF français sont suffisamment rares pour que quand ils sont bons, nous ne boudions pas notre plaisir.

Trailer

Une réflexion sur “Oxygène

  • 19 mai 2021 à 19 h 44 min
    Permalien

    J’hésitais à le voir, merci pour cette critique!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept − 9 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.