Palm Springs

  • Année de sortie : 2019
  • Durée : 90 min
  • Réalisateur: Max Barbakow
  • Acteurs principaux: Andy Samberg, Cristin Milioti, J.K. Simmons
  • Pays d’origine: USA

De quoi ça parle?

En gros, le jour de la marmotte avec un twist

Et alors, t’as aimé?

A regarder en boucle?

Ca faisait un petit moment que j’entendais parler de Palm Springs comme d’une chouette comédie romantique sur fond de boucle temporelle. Donc quand il a fallu lutter contre la déprime du dimanche soir, Palm Springs semblait être le choix idéal.

Et ce fut effectivement le cas. Il faut dire que je suis un grand fan d’Andy Samberg que vous avez certainement vu dans Brooklyn 9-9 (si ce n’est pas le cas, foncez, c’est une excellente série comique). Et ici, il tient le premier rôle et abat un travail remarquable. Il possède une vraie force comique tout en étant suffisament attachant pour qu’on s’intéresse au sort de son personnage. Il est bien accompagné par Cristin Milioti qui arrive à se faire sa place au soleil et à offrir du répondant. Au rayon des acteurs, on pourra aussi noter la présence de J.K. Simmons toujours impeccable et charismatique, ainsi que la présence anecdotique du gars qui joue Superman dans Superman et Lois et la meuf qui joue Betty dans Riverdale.

Mais bon de bons acteurs ne font pas nécessairement un bon film, il faut aussi une bonne histoire. Et dans un film de boucles temporelles, il faut arriver à renouveler chaque boucle pour ne pas lasser le spectateur et le surprendre sans cesse. Et de ce point de vue, j’ai trouvé le film très réussi. Le scénario exploite à fond le concept en laissant les personnages expérimenter à fond ces possibilités infinies. Ca rappellera forcément Un jour sans fin aux plus vieux d’entre vous. Mais je trouve qu’ils ont su trouver leur propre voie, surtout en rajoutant un twist par rapport au film avec Bill Murray qui change un peu la donne. Et le fait qu’on découvre le personnage de Samberg alors qu’il a déjà vécu un nombre incalculable d’itérations change la donne. En effet, le personnage est complètement nihiliste, il a abandonné tout espoir de sortir de la boucle, ça donne une teinte particulièrement intéressante à son personnage. Pour l’intrigue générale, le film ne vous vrillera pas le cerveau avec des concepts de dingues, mais offrira de belles scènes comiques et même quelques plus émouvants, même si on enfile quand même les clichés d’une comédie romantique sur son déroulé. Le film est aussi bien réalisé et monté permettant de donner du rythme et de renforcer l’impact comique des délires des personnages.

Palm Springs n’est peut-être pas un chef d’oeuvre ou révolutionnaire, mais c’est un excellent divertissement qui modernise un peu le culte Un jour sans fin avec un humour plus actuel, un peu plus mordant. En exploitant avec talent le concept de boucles temporelles, il offre des scènes très drôles qui vous feront passer un très bon moment. Le film est actuel disponible sur Prime Video.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix − sept =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.