Star Wars IX : L’ascension des Skywalker

  • Année de sortie : 2019
  • Durée : 142 min
  • Réalisateur: J. J. Abrams
  • Acteurs principaux: Daisy Ridley, Adam Driver, John Boyega, Oscar Isaac
  • Titre original: The Rise of Skywalker
  • Pays d’origine: USA

De quoi ça parle?

Dans une galaxie lointaine, très lointaine, des gentils rebelles ont bien du mal à botter les fesses à de méchants fascistes menés par un émo dépressif. Et la situation ne va pas s’améliorer.

Et alors, t’as aimé?

La menace fandom

Depuis tout petit, je suis un fan de Star Wars. Je vous en avais parlé à l’occasion de ma critique de Star Fixion. Et quand je dis fan, c’est limite fanatique. J’ai ainsi passé des heures et des heures à écrire des articles pour une encyclopédie en ligne sur l’univers créé par George Lucas et développée par toute une foule d’auteurs plus ou moins talentueux sous forme de romans, de comics ou de jeux de rôle. Bref, je suis un mordu. Donc quand Disney a annoncé, sans surprise, une nouvelle trilogie, j’étais aux anges. L’épisode VII de J. J. Abrams présentait de nouveaux personnages intéressants mais se contentait d’être une redite de l’épisode IV. L’épisode VIII cassait tous les jouets et brossait les fanboys dans le mauvais sens du poil. Personnellement, malgré des défauts indéniables, j’avais beaucoup aimé la prise de risque de Rian Johnson. Mais il y avait surtout une impression que, malgré les enjeux et le poids de cette licence, tout le monde navigait un peu à vue sans vraiment savoir où tout ça devait nous mener. C’est donc moyennement enthousiaste que j’ai pris mon ticket pour aller voir ce dernier opus de la saga des Skywalker.

L’attaque déconne

Et les 30 premières minutes ont été un supplice. Si tôt arrivé sur une planète, on doit immédiatement la quitter pour continuer une chasse au trésor sans grand intérêt. L’expérience n’est pas vraiment agréable et je me fais déjà une raison, ce final sera foireux.

– Pourquoi allez vous si vite Maître Dameron?
– J’essaie de rattraper le script

La revanche dépite

Si on rajoute à ça les premières révélations qui tombent comme un cheveu sur la soupe, le film donne l’impression de vouloir effacer les « erreurs » de son prédécesseur le plus rapidement possible. Et ceci au mépris de toute vraisemblance et sans aucun signe avant coureur dans les deux premiers films. Abrams aime bien mettre des mystères dans ses histoires, mais il pêche toujours autant quand il s’agit de les révéler.

Un nouvel espoir

Mais tout n’est pas à jeter dans ce film qui est loin d’être un naufrage comme j’ai pu lire à droite et à gauche. Certes, il y a des trous scénaristiques et des choses invraisemblables mais quel blockbuster en est exempt à l’heure actuelle? Le gros point fort de cette trilogie restera à mes yeux le couple Rey et Kylo Ren. Leur relation continue à se développer et ce sont toujours des moments de tension forts avec de jolies performances des deux acteurs. On ne retrouve pas la tension érotique de l’épisode VIII mais il y a de très bons passages et des idées de mise en scène plutôt intéressantes qui exploitent une des innovations du film précédent. Leur combat sous des vagues géantes sera également un des gros morceaux de bravoure du film.

Promenade romantique en bord de mer

L’Empire se détraque

Est-ce que Disney a eu peur de provoquer à nouveau la colère des fans? Ou J. J. Abrams est-il le pire de fanboys? Mais alors que j’apprécie le fan service lorsqu’il est saupoudré, ici ils ont renversé la marmite au mépris de la crédibilité du scénario. Alors parfois, cela a touché juste, mais à d’autres moments, cela m’a complètement sorti du film. Heureusement qu’il y avait, pour contrebalancer, de spectaculaires séquences qui m’ont permis de me remettre dans le bain.

L’éveil de la fanfare

Avant de finir cette critique, je voudrai également saluer le travail de John Williams qui aura été le seul élément constant de qualité à travers les 9 films. Avec cette dernière BO, il réutiliser et incorpore de nombreux thèmes des films précédents. Alors, c’est peut-être du fan service, mais j’ai trouvé que ça s’intégrait vraiment bien à l’action contrairement à d’autres clins d’oeil lourdingues et mal amenés. Non, vraiment, je suis d’ailleurs, en train de l’écouter en rédigeant cette critique et je la trouve magnifique. Bravo monsieur W.

Le dernier, ca daille

On pourrait penser en lisant cette critique que je n’ai pas du tout aimé cet ultime épisode. Alors, est-ce parce que je m’attendais au pire ou parce que j’étais bien luné? Mais malgré d’indéniables défauts, j’ai tout de même pris beaucoup de plaisir à voir ce film qui conclue la saga initiée 40 ans plus tôt. Peut-être que mon cerveau rationnel n’a pas voulu me gâcher le plaisir de voir une dernière fois les héros de ma jeunesse et de leur dire adieu. Alors oui, la fin n’est pas grandiose, mais était-il possible d’en avoir une avec un projet aussi bancal? Elle est honorable à mes yeux, peut-être volontairement naïfs. Et c’est donc un peu triste que j’ai regardé ce générique de fin. Car, bien sûr, il y aura de nouveaux Star Wars, mais ce sera sans Mark Hammil, Carrie Fisher et toute la bande.

Trailer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.