Le Sorceleur T.6 : La tour de l’hirondelle

  • Année de publication: 1997 pour la version originale (2010 pour la VF et 2020 pour l’audiolivre)
  • Pages: 432
  • Durée du livre audio: 18h 10min
  • Auteur: Andrzej Sapkowski
  • Traductrice : Caroline Raszka-Dewez
  • Comédien: Nicolas Justamon
  • Éditeur: Bragelonne / Hardigan

De quoi ça parle?

Geralt et ses joyeux lurons sont toujours à la recherche de Ciri. Yennefer est aux abonnés absents. Quant à Ciri, elle a failli y rester et nous raconte pourquoi.

Et alors, t’as aimé?

C’est trop tard pour appeler ça la Sorceleuse?

J’ai pas mal hésité avant de m’attaque à cette sixième critique de la saga du Sorceleur. Y a-t-il encore un intérêt de vous en reparler ? Si je ne vous ai pas déjà convaincu de vous y mettre, je doute d’y arriver avec cette nouvelle critique que vous ne lirez certainement pas. Mais étant complétiste, je suis tenu de m’y coller à nouveau pour ce pénultième tome. Résumé des tomes précédents : après un certain enthousiasme à la lecture des premier tomes (ici ou encore ), j’avais pas mal déchanté avec le cinquième tome qui m’avait un peu ennuyé.

Je peux déjà vous dire que j’ai bien fait de faire confiance à Sapkowksi car la tour de l’hirondelle est une belle réussite. En ce qui concerne l’intrigue, il se passe énormément de choses que ce soit au niveau des relations des personnages ou encore dans les intrigues avec plus de répercussions politiques, mystiques. Le récit s’approche de sa conclusion, les masques tombent, les traîtres se découvrent et certaines réponses longtemps attendues sont enfin révélées. L’univers du Sorceleur continue à s’enrichir de monstres et de mythes que Sapkowksi vient puiser dans le notre. Je me demande d’ailleurs si notre monde et celui de Geralt sont vraiment si distincts. Certaines paroles laissent entendre que non, mais je demande si cela sera abordé dans l’ultime tome ou si c’est juste un clin d’oeil. On sent que l’auteur maitrise son intrigue et son univers.

C’est d’autant plus flagrant quand on s’intéresse à la structure du récit qui est un vrai travail d’orfèvre. Les trois personnages principaux voient leurs histoires se raconter sur des temporalités différentes, et au sein de leurs histoires, d’autres histoires viennent s’incruster pour nous en apprendre plus sur des évènements passés avec des points de vue différents de celui des personnages. Et parfois, à l’intérieur même de ces récits incrustés, d’autres récits vont venir s’insérer. Une narration en forme de poupées russes admmirables et d’une clareté absolue contraitement à mon explication. Le lecteur est ainsi transporté du présent au passé, puis au passé encore plus lointain d’un simple saut de paragraphe car un des héros va interroger une personne qui racontera à son tour les informations qu’elle a obtenu d’une tierce personne. Les récits sont parfois à la première personne, à d’autres moments, ils sont narrés à la troisième personne. Sapkowski semble prendre un réel plaisir à jouer avec différents modes de narration, de point de vue pour ménager ses effets et faire monter la tension dramatique. Notamment autour de l’histoire de Ciri qui est vraiment mise en avant dans ce tome. Le lecteur devra attendre longtemps pour découvrir pourquoi elle est en si piteux état au début du tome. Elle aura les scènes et les ennemis les plus marquants et sadiques. L’écriture de Sapkowski étant très visuelle, on n’a aucune mal à s’imaginer les horreurs qu’elle va être amenée à affronter mai aussi ses moments de bravoure. Il y a en effet plusieurs combats avec Ciri qui sont brillamment contés et qui devraient offrir de très belles scènes si la série Netflix arrive jusque là.

Il ne reste plus qu’un tome pour connaître la conclusion des aventures des Sorceleurs et de Yennefer. Et je dois vous dire que je suis vraiment impatient de découvrir ce que nous réserve Sapkowski car jusqu’à présent un tome n’a jamais totalement ressemblé au précédent et on sent qu’il a un plan bien préparé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.